BULLETIN N°40 du 22 mai 2013

«Une amitié véritable, c’est celle qui repose avant tout sur la communion aux mêmes principes et à la poursuite d’un même idéal »
Gustave Thibon

le B. A. BA du Rotary, Une conférence de Chantal Pasqualini

Il nous a paru intéressant de rappeler ici les règles de notre manuel de procédure, histoire d’informer nos plus jeunes membres et de rafraîchir la mémoire des plus anciens.

  • ROTARY INTERNATIONAL : 1.200.000 membres dans 200 pays
  • France : 1052 Rotary Clubs comprenant 33.150 rotariens

La réunion statutaire du Club : chaque semaine, le club réunit l’ensemble de ses membres, dont l’assiduité personnelle doit être d’un minimum de 50 %. Il faut noter qu’un club peut décider de l’annulation de 4 réunions par an au maximum, sous réserve qu’il ne reste pas sans se réunir plus de 3 semaines consécutives.

L’assemblée du Club : au minimum une fois par an, le club se réunit en assemblée générale afin notamment de renouveler ses dirigeants et de rendre compte de son activité et de la situation financière.

La réunion du Comité : il est recommandé que chaque mois, le Président réunisse son comité directeur pour faire le point des travaux des 5 commissions (action professionnelle, action intérieure, action d’intérêt public, action internationale, action Jeunesse). Le comité engage les nouvelles actions.

L’assemblée de District : réunion annuelle, elle est organisée librement par chaque District, du moment qu’elle respecte le Manuel de procédure. Dans le 1730, c’est au cours de cette Assemblée qu’a lieu la cérémonie de transmission du collier au Gouverneur entrant. Cette année 2013, la nôtre aura lieu le 1er juin à MENTON. L’assemblée a pour but de préparer les dirigeants de clubs à leurs fonctions. Les futurs présidents sont tenus d’y participer avec leur équipe du comité. Il y est traité du thème de l’année, des différents rôles et responsabilités, des lignes directrices, de la formation des équipes et de l’adoption de plans d’actions. Concomitamment à cette assemblée se tient l’assemblée annuelle de notre ACRODI 1730, l’association qui est l’entité juridique du District, avec adoption du budget et reddition des comptes du gouverneur sortant.

La Conférence de District : elle est organisée annuellement par le Gouverneur, en présence du représentant du Président du ROTARY INTERNATIONAL. La Conférence sert de vitrine aux programmes du Rotary et aux actions entreprises par les Clubs et par le District. Elle facilite l’interaction entre les clubs, en liaison avec les programmes de la jeunesse (Rotaract, l’Interact, RYLA, échanges d’étudiants…). Les séminaires de District : chaque année, le Gouverneur organise un séminaire sur l’essor de l’effectif et sur notre FONDATION ROTARY. Il peut également organiser des séminaires spécifiques sur la Jeunesse ainsi que des interclubs.

A côté de ces réunions, nous trouvons des rencontres de plus grande ampleur, réunissant les différents pays.

Les réunions internationales

Colloques de zones : les Institutes regroupent les dirigeants de plusieurs zones sous la présidence d’un convener. Le Président du RI est généralement présent. Ils sont précédés du séminaire de formation des Gouverneurs élus ainsi que du séminaire interzones de la FONDATION ROTARY. Ils sont désormais ouverts à l’ensemble des rotariens et ce sera particulièrement aisé pour nous d’y participer car le prochain Institute touchant notre zone aura lieu à MONACO, du 8 au 11 novembre prochain, sous la présidence de Jacques Di COSTANZO, notre représentant au board et en présence du Président du ROTARY INTERNATIONAL pour l’année 2013-2014, Ron BURTON ; Tous renseignements sur www.rotary-institute-monaco2013.mc/ . Notre District est le District d’accueil.

Les Conférences (ou célébrations) présidentielles permettent au Président du RI de communiquer aux rotariens du monde entier ses objectifs sur un thème donné. Le financement est généralement local. Notre District a ainsi organisé la Conférence sur les CIP, sous le gouvernorat de Lucien ELEGANT en 2003, ainsi que celle intitulée « La Paix est possible », en 2008, sous le gouvernorat de Bernard ATTARD, organisée par le past-gouverneur Lucien BARTH. La dernière en date a eu lieu à l’automne dernier à BERLIN, sur le thème de la Paix. Plusieurs membres du District (dont notre club) étaient présents.

L’assemblée internationale On l’appelle familièrement « l’école des gouverneurs ». Il s’agit de la réunion obligatoire des 537 futurs gouverneurs du monde entier, au cours de laquelle le Président élu du Rotary international fait part de son thème ainsi que des priorités présidentielles. D’une durée d’une semaine entière, cette formation est d’une grande intensité. Elle permet des échanges internationaux d’une richesse incomparable. A cette occasion, chaque Gouverneur a un contact personnel avec le Président international.

LA CONVENTION INTERNATIONALE On ne peut rêver d’un plus grand brassage des rotariens de toutes les nations, de toutes les ethnies. C’est durant la Convention que les pouvoirs changent de titulaire, que nos désignations de dirigeants sont entérinées par un vote global par acclamation. La roue tourne… Se situant chaque année sur un point différent du globe terrestre, la Convention a pu compter jusqu’à 43.000 participants (OSAKA en 2.004). Rappelons que la Convention de NICE, en 1995, a compté 35.000 rotariens, plaçant notre District au 3ème rang mondial de la participation, la Convention de CHICAGO ayant compté 40.000 rotariens en 2.005, l’année du Centenaire. Avec 3 Conventions, en 1937 (en présence de Paul Harris), 1967 et 1995, Nice a peu de chances d’accueillir une fois encore les rotariens du monde entier. L’année 2013 nous réunira à LISBONNE au Portugal, l’année suivante nous irons en Australie… 

Le Conseil de Législation (COL) Il s’agit-là de l’organe législatif du RI, seul habilité à modifier ses documents statutaires. Il siège tous les 3 ans avec la participation d’un ancien gouverneur de chacun des 537 Districts. Cette année, il tiendra ses assises durant la dernière semaine d’avril. Le Conseil étudie les projets d’amendements et de résolutions qui lui sont proposés par les clubs et les districts et se prononce démocratiquement sur chacun d’eux. Les amendements engendrent les modifications aux statuts du RI, tandis que les résolutions engendrent des recommandations. Les décisions du Conseil de législation prennent effet au 1er juillet qui suit la clôture du Conseil. Chaque club doit mettre ses statuts et son règlement intérieur en harmonie avec ces décisions, de façon triennale.

Les réunions spécifiques pour les jeunes

Le RYLA et le RYLA international RYLA est l’abréviation de Rotary Youth Leadership Awards. Il s’agit de séminaires qui sont ouverts aux 14-30 ans et qui permettent à ces jeunes de développer l’éthique, l’intégrité et le leadership, d’apprendre à communiquer, à résoudre des problèmes et gérer des conflits. Le RYLA témoigne de l’intérêt que le Rotary porte à la jeunesse. Chaque année, à l’occasion de la Convention, il est organisé un RYLA international ouvert à d’anciens rylaciens parrainés par le District.

La réunion Rotaract pré-convention Au moment de la Convention et en préalable à celle-ci, il est institué une importante réunion des rotaractiens, ouverte également aux rotariens. Les Gouverneurs sont encouragés à offrir ce type de réunions (RYLA et ROTARACT internationaux) aux jeunes du District qui remplissent les conditions.

Les YEO: Ce sigle signifie Youth Exchange Officer. Il s’agit des rotariens qui acceptent, dans les Districts, d’organiser les échanges de jeunes dont l’âge est compris entre 15 et 19 ans. Seuls les districts certifiés sont autorisés à participer au Youth Exchange. Les équipes chargées des échanges de jeunes dépendent du Gouverneur. La réunion des YEO du monde entier précède également la Convention, dont elle fait partie du programme.

A deux pas de Nice, prenez le bateau à Cannes, direction Saint-Honorat. En un rien de temps, vous serez sur une autre planète !

Le clos de la châritéC’est l’expérience qu’un petit groupe de nos membres a osé tenter samedi dernier. Parti tôt le matin, tout le monde est rentré l’après-midi avec le sentiment d’avoir rencontré un personnage hors du commun et vécu en sa présence, un moment fort où l’on a parlé vin, business et charité.

Après avoir, ce matin là, bravé les flots tumultueux de la baie de Cannes, nous avons été accueillis dès l’embarcadère par le Père Marie-Pâques.

Installés autour d’un café, c’est avec une grande attention que nous l’avons écouté. Jovial et attachant, il nous a expliqué comment il mène ses entreprises, les développe et commerce dans le monde, recherchant sans cesse excellence et rentabilité. Curieux ! Pour des moines dont le renoncement est l’un des préceptes de la règle de Saint Benoît. Impératif ! Répond Marie-Pâques, Frère Econome de la Congrégation, qui argumente que l’entretien de l’Abbaye, nécessite un budget considérable que le denier du culte ne pourrait assumer et justifie la démarche en précisant que la production et la promotion d’un vin d’excellence, constitue non seulement un fantastique vecteur de la Foi dans le monde, mais permet aussi d’être acteur de bien et de charité. Et il poursuit en disant que « la communauté de Saint-Honorat est constituée d’hommes qui vivent avec la culture de leur siècle et qui en confrontent tous les aspects aux valeurs qu’ils puisent dans la pensée chrétienne. » Faisant le parallèle avec le monde actuel de l’entreprise et de la politique, le débat s’est alors engagé un bon moment avec passion et éclat.

Par la suite, nous avons écouté les explications de l’oenologue de l’Abbaye, tout en goutant le Saint-Cézaire 2008 et le Saint-Sauveur 2009. Nous avons visité les vignes et avons eu le privilège d’avoir accès au Clos de la Charité qui est constitué uniquement de pieds de vigne achetés par des donateurs et entretenus par les moines qui produisent ainsi plus de 350 bouteilles par an. Une production qui est, ensuite, vendue aux enchères et dont le produit de la vente est entièrement distribué aux nécessiteux.

Nous avons terminé en déjeunant sur l’Ile, bien sagement, où nous a rejoint le Père Marie-Pâques, nous permettant ainsi de poursuivre nos échanges. Avant de nous donner congé, il a volontiers dédicacé pour quelques-uns son livre dont le titre « En Quête de Sens » parle de tout ça ; et nous avons repris le bateau pour redescendre sur Terre.

www.abbayedelerins.com

Un grand merci à Dominique d’avoir sollicité «Yo » Boreicha qui nous a organisé une visite privilégiée !

Bulletin

Vous devez être connecté pour poster un commentaire