Bulletin n°45 du 3 juin 2014

CONFERENCE HAMIDA HARRANG - ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIAL

Logo adsMme Harrang dirige une association ancienne, puisqu’elle existe depuis 1957, et importante par sa taille d’abord, plus de 100 employés et plus de 7 millions d’euros de budget, et plus encore par sa mission: la protection de l’enfance en danger.

Elle nous décrit les différents cadres dans lesquels l’association intervient:

 1/ Le Service d’Action Educative en Milieu Ouvert - AEMO

Les mesures d'action éducative sont des mesures judiciaires à l’initiative des Juges pour enfants conçues spécifiquement pour les mineurs. Elles sont issues de l'ordonnance du 23 décembre 1958 et répondent au principe de traitement spécifique de l'enfance en danger qui place l'éducatif au cœur de la décision judiciaire.
La mission première de l'AEMO est de faire cesser le danger immédiat par l'intervention d'une équipe pluridisciplinaire qui apporte aide et conseil aux parents, à la famille, aux mineurs bénéficiaires de la mesure, afin qu'ils puissent surmonter les difficultés morales, matérielles et personnelles auxquelles ils sont confrontés.
Sa mise en œuvre porte sur une approche globale de la situation du mineur qui s'inscrit dans une histoire, un parcours de vie et un environnement.

 2/ Le Service d’Action Educative à Domicile - AED

Cette mesure s'inscrit dans le Code de l'Action Sociale et des Familles (CASF) aux articles Art. L.222-2 et L.222-3. La mesure d’AED est une mesure administrative à l’initiative des familles.
L'AED est une des réponses différenciées de la protection de l'enfance. Elle se présente comme une réelle action préventive pour les familles et les mineurs.

La mesure d'AED est proposée par les travailleurs sociaux de la MSD lorsqu'une famille rencontre des difficultés dans l'éducation de son ou ses enfants.

Son objectif premier est d'aider l'enfant tout en favorisant son maintien au domicile ou dans son milieu actuel.

Pour atteindre ce but, l'AED vise à rétablir la place éducative des parents et à renouer les liens familiaux.

3/ Le Service de Prévention Spécialisée

La Prévention Spécialisée se réfère au Code de l'Action Sociale et des Familles art
L121-2 et L 221-1. Elle a été officiellement définie par l'arrêté du 4 juillet 1972.

La Prévention Spécialisée a comme objectif d'aller au devant des jeunes en difficulté, pris dans un processus de ruptures multiples. Elle vise à établir des relations de confiance et à recueillir progressivement leur adhésion à une intervention éducative.

 4/ La Médiation Scolaire

La Médiation Scolaire a comme objectif d’assurer une présence aux abords des collèges, voir des écoles primaires en proximité, d’apaiser, d’identifier les tensions par une présence rassurante d’adultes repérables et visibles. Elle engage un dialogue avec les collégiens et instaure une relation de confiance. Elle assure une fonction d’alerte, un rôle de prévention des conflits entre jeunes.

Le volume d’activité de l’association est, malheureusement, impressionnant. En 2013 :

  • 1188 enfants pris en charge au titre de AEMO
  • 310 au titre de l’AED
  • Pour la PRÉVENTION SPÉCIALISÉE,  240 jeunes accompagnés individuellement, 250 jeunes connus ont participé à une action collective, 215 familles connues et 49 accompagnées.
  • Auxquels s’ajoutent 500 Adultes suivis au titre de l’insertion

On imagine sans peine la difficulté du travail de ces professionnels, confrontés à la fois à des situations dramatiques et, parfois, à l’hostilité des parents.

Pourtant, et en dépit de douloureuses restrictions budgétaires, l’association continue de développer de nouveaux projets comme ces deux idées:

 1/ Le Projet Escalade

Le projet escalade a été mis en place en partenariat avec le FFME et l’AAE du Tribunal de Grasse (financement).

Ce projet vise à favoriser l’adhésion d’un mineur afin de le sensibiliser sur l’engagement pour dépasser ses limites et ses peurs en appréhendant la notion de confiance en soi et en l’autre (notion de danger encadré). Permet un travail de groupe sur les notions de respect (règles, personnes, matériels) et de solidarité.

Il complète l’action éducative habituellement menée en relation individuelle et intrafamiliale.

 2/ LeProjet de séjour Mères Enfants

Le projet a pour but de travailler autour de la parentalité dans l’intérêt des mineurs. Il s’agit d’évaluer les compétences parentales sur 4 thématiques :

  • La Socialisation
  • La guidance parentale
  • Le contrôle et les conseils éducatifs sur la gestion du quotidien
  • L’engagement

La demande de séjour de la part des participantes régulières des actions collectives a amené la création de ce projet auquel 5 enfants et 3 mères vont participer en juillet 2014.

Bulletin conférence

Vous devez être connecté pour poster un commentaire